Aide à domicile – Paris

A l’étape du montage du film « On bosse ici, on vit ici, on reste ici !  » il nous est très vite apparu que la plus grande difficulté à laquelle nous allions devoir faire face, serait de devoir « tailler » dans les témoignages aussi riches que passionnants que nous avions recueillis au cours du tournage, et ce pour arriver à la durée que nous nous étions fixés pour le film manifeste, à savoir 3m30s .
De cette frustration est née l’idée de ces « films portraits » qui permettraient en complément du film principal de donner la parole plus longuement aux travailleurs sans papiers en grève : De les écouter nous raconter leur quotidien, leurs peurs, l’absurdité et l’injustice totale de leur situation et la lutte courageuse dans laquelle ils se sont tous lancés au travers de cette grève.